Guide : le 12ème arrondissement de Paris, sous les pavés, le vert

Quand on pense au 12e arrondissement, impossible d’ignorer les milliers d’hommes et de femmes d’affaires (téléphone ou écouteurs sans fil greffés à l’oreille), les grands immeubles en verre et la BNF. À la fois moderne et convivial, le 12e est le grand sous-estimé de la rive droite (persuadé qu’on n’y trouve que Bercy). Vu comme une solution de repli pour celles et ceux qui n’auraient pas trouvé leur bonheur dans le 11e, c’est pourtant un quartier qui a bien des choses à offrir (mais si).

Métro, boulot, dodo

 

Près de 138 000 personnes ont fait le choix de s’installer dans le 12e arrondissement — et tant mieux pour eux. Outre ceux qui bondent le métro le matin en rejoignant leur bureau, on retrouve de nombreux cadres dynamiques à la recherche d’un quartier à la fois chaleureux et calme — très calme. Trouver un bar pour se détendre le week-end ? Plus difficile que de tomber sur un coin de verdure pour se balader. Mais pas impossible.

 

C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane

Vous vouliez du vert ? Vous allez être servi·e. Le 12e arrondissement, ce sont pas moins de 23 hectares de verdure dispersés entre le Jardin de Reuilly et le parc de Bercy. Toujours pas convaincu·e ? Ajoutez à cela les 995 hectares du Bois de Vincennes. Eh oui, c’est (aussi) dans le 12e. De quoi éviter les trop bondés parcs Monceau ou des Buttes-Chaumont. Alors oui, vous êtes loin d’à peu près tout, mais vous n’avez pas à prendre le métro — enfant qui pleure dans la poussette en prime — pour voir des arbres.

 

Ministres en herbe

Avec 22 crèches et 29 écoles élémentaires, le 12e arrondissement a pensé à tout le monde — surtout aux futur·e·s géni·e·s de Bercy. Mais pas de panique : vous ne risquez pas de perdre un orteil à cause d’une trottinette. À cause d’une version électrique (mais si, celles pour adultes en soif de déplacements rapides), ça, c’est pas sûr. Chacun son combat.

 

La vie de quartier : who let the fun out ? 

 

Mini-stars pour arrondissement XXL

Les (très nombreux, voire trop) fans de l’Eurovision seront ravis d’apprendre que le chanteur Amir est né dans le 12e arrondissement en 1984. Et puis c’est à peu près tout : le quartier rime peu avec paillettes et glamour. À moins que vous soyez intéressé·e par les influenceuses parisiennes qui ont grandi non loin du Marché d’Aligre, ou la poignée de chefs qui y ont installé leurs établissements (coucou Cyril Lignac). Les soirs de désespoir, vous pourrez toujours vous tourner vers l’AccorHotels Arena, qui accueille toute l’année des concerts et matchs sportifs.

 

À ne pas manquer

C’est peut-être difficile à croire, mais le 12e arrondissement de Paris propose un panel riche d’activités. Les plus cinéphiles pourront découvrir la Cinémathèque française et le célèbre MK2 Bibliothèque — plus connu il y a quelques années pour ses punaises de lit que pour ses avant-premières, certes. Vous avez plutôt une âme d’enfant ? Direction le Musée des arts forains. La Cour Saint-Émilion, elle, ne manque pas non plus de charme, avec ses rues pavées devenues le cauchemar de nombreux cyclistes (tips de pro : ne jamais rester assis sur la selle sous peine d’y perdre un ischion). Et si vous rêvez d’ailleurs de prendre la mer, de sortir la grand-voile, et de glisser sous le vent, partez vous balader sur le bassin de l’Arsenal — c’est là que Simon Porte Jacquemus avait, un temps, élu domicile.

Les adresses cultes du 12e arrondissement

 

Un bar : Le Mazette

S’il y a bien une péniche sur laquelle il faut aller faire la fête, c’est celle-ci. Assiettes à partager, vin au verre et piste de danse : personne ne pourra plus jamais dire que ça ne bouge pas dans le 12e. Même si cet endroit est l’un des seuls de l’arrondissement. Ça reste entre nous.

 

Le Mazette

69 Port de la Rapée, 75012 Paris

 

Un hôtel : MK2 Paradiso

Début 2021, le groupe MK2 a eu une idée géniale : ouvrir un cinéma-hôtel, avec des chambres où l’on peut dormir et regarder un film sur grand écran (pas en même temps, évidemment). Situé sur le boulevard Diderot, cet établissement d’un nouveau genre fera le bonheur des cinéphiles, mais aussi des amateurs·trices de lieux singuliers. Cerise sur le gâteau : il y a une salle de karaoké. On vous a souvent dit que vous aviez le même timbre de voix que Céline Dion ? C’est le moment de le prouver.

 

MK2 Paradiso

135 boulevard Diderot, 75012 Paris

 

Un restaurant : Passerini

C’est l’une des adresses préférées des aficionados de pâtes et de pizzas italiennes. Certain·e·s le considèrent même comme le meilleur restaurant italien de Paris, si ce n’est de tout le pays. Et honnêtement, on n’a pas trop de mal à le croire : le cadre est agréable et la carte à la hauteur de sa réputation.

 

Passerini

65 rue Traversière, 75012 Paris